Button CopyPathCircle CloseCircle Left ArrowArrow Down Icon GreyClosecirclecircleBurger

1 million de $ au Canada: Combien de pieds carrés un million de dollars permet-il d’acquérir sur les principaux marchés immobiliers du Canada?

À l’échelle nationale, une maison typique de 1 million de dollars offre une superficie moyenne de 1 760 pieds carrés, soit environ 740 pieds carrés de moins qu’une propriété typique de 2 millions de dollars.

  • En moyenne, une propriété de un million de dollars au Canada compte 3,2 chambres à coucher et 2,1 salles de bain, tandis qu’une propriété de 2 millions de dollars compte 3,7 chambres à coucher et 2,6 salles de bain.
  • Edmonton affiche la superficie moyenne la plus élevée de toutes les régions étudiées (2 675 pieds carrés), tandis que Vancouver enregistre la superficie la plus faible (900 pieds carrés) dans la catégorie des propriétés d’un million de dollars.
  • Les villes et les grandes régions de Toronto et de Vancouver se classent sous la moyenne nationale pour ce qui est de la superficie en pieds carrés des propriétés d’un million de dollars, tandis que la région du Grand Montréal affiche une superficie moyenne de 466 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.
  • Winnipeg et Halifax enregistrent la plus grande superficie moyenne dans la catégorie des propriétés de 2 millions de dollars, soit près de 4 000 pieds carrés.
  • Deux tiers des Canadiens (64 %) estiment qu’un million de dollars est un budget raisonnable pour s’offrir une maison qui réponde aux besoins de leur ménage; ce chiffre est nettement inférieur en Ontario (53 %) et en Colombie-Britannique (42 %).

TORONTO, 22 février 2024 – En examinant ce qu’un budget d’environ 1 000 000 $, à 50 000 $ près, permet d’acheter dans les principaux marchés immobiliers au Canada, Royal LePageMD a déterminé que la résidence moyenne au pays, évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023, comptait 3,2 chambres à coucher, 2,1 salles de bain et 1 760 pieds carrés de superficie habitable, tous les types de propriétés confondues.[1]

À l’échelle nationale, ce qu’un million de dollars permet d’acheter dans le marché immobilier canadien a très peu changé par rapport à l’an dernier, et ce, en raison d’un important ralentissement de l’activité et d’une croissance modeste du prix des propriétés. À titre de comparaison, en décembre 2022, une résidence d’un million de dollars comptait en moyenne 3,2 chambres à coucher, 2,6 salles de bain et 1 763 pieds carrés de superficie habitable.

« Selon le marché que vous ciblez, une maison d’un million de dollars ne correspond pas du tout à la même chose. À Calgary, par exemple, un budget d’un million de dollars est considéré comme le point de départ pour les propriétaires actuels à la recherche d’une propriété plus grande ou plus luxueuse, tandis qu’à Vancouver, le même montant est souvent le point de départ pour les acheteurs d’une première propriété », indique Karen Yolevski, cheffe de l’exploitation, Royal LePage Real Estate Services ltée. « Il y a quelques années, sur presque tous les marchés, un budget d’un million suffisait pour acquérir une grande propriété dans un quartier recherché. Or, au fil des ans, nous constatons que ce qu’un million de dollars permet d’acheter varie considérablement d’une ville à l’autre. Aujourd’hui, ce budget peut permettre d’acheter une maison détachée luxueuse dans un endroit ou un condo de deux chambres dans un autre. »

Pour les acheteurs à la recherche d’une propriété dans la fourchette des deux millions de dollars, un budget plus important permet, sans surprise, d’acheter beaucoup plus d’espace. La résidence moyenne au Canada évaluée, en décembre 2023, entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ comptait 3,7 chambres à coucher, 2,6 salles de bain et 2 501 pieds carrés de superficie habitable, tous types de propriétés confondues.

Des taux d’intérêt plus élevés, des règles de mises de fonds hypothécaire plus strictes et des obstacles supplémentaires pour les acheteurs

Le prix des propriétés a stagné au cours de la dernière année, un symptôme qui s’explique par une demande en baisse, des acheteurs faisant preuve de patience compte tenu des normes d’admissibilité aux prêts hypothécaires plus strictes et des coûts d’emprunt plus élevés. Le taux directeur de la Banque du Canada s’établit actuellement à 5 %, soit son niveau le plus élevé en plus de 20 ans. Une pénurie relative de l’offre de propriétés a continué à assurer la stabilité des prix, malgré la baisse de l’activité. Alors que la banque centrale devrait procéder à une première baisse des taux d’intérêt au cours de l’année, les coûts d’emprunt resteront, dans un avenir prévisible, bien supérieurs aux niveaux très bas observés au début de la pandémie.

« Si, sur le papier, un budget d’un million de dollars permet d’acquérir une maison de taille similaire à celle d’il y a un an, les coûts mensuels de possession ont augmenté de manière significative, les paiements hypothécaires ayant continué à grimper après avoir atteint des niveaux historiquement bas. Indépendamment du budget, de nombreux acheteurs sur le marché actuel sont confrontés à des problèmes d’accessibilité, ce qui les oblige à faire des compromis sur l’emplacement, le type et la taille de la propriété », a déclaré M. Yolevski.

Lors de l’achat d’une résidence à un million de dollars ou plus, les prêteurs hypothécaires canadiens exigent une mise de fonds minimum de 20 % du prix d’achat, soit au moins 200 000 dollars. L’assurance hypothécaire, qui est obligatoire pour les propriétés achetées avec moins de 20 % de mise de fonds, n’est pas offerte pour les propriétés vendues à plus d’un million de dollars.

« La mise de fonds est souvent le principal obstacle à l’achat d’une propriété. Pour les acheteurs d’une première maison, qui vivent dans des communautés où les maisons d’entrée de gamme commencent à un million de dollars ou presque, accéder pour la première fois à la propriété peut être un défi considérable. C’est pourquoi il est de plus en plus fréquent que les parents et les membres de la famille fournissent une aide financière. »

Les taux d’intérêt élevés, qui ont obligé les acheteurs à passer le test de résistance hypothécaire à des seuils d’admissibilité plus élevés, puisque les taux ont dépassé le minimum de 5,25 %, ont réduit le montant des prêts accordés par les banques aux clients, rendant plus difficile l’obtention du financement nécessaire sur les marchés où les prix sont élevés.

Plus de la moitié des Canadiens croient qu’un budget d’un million de dollars est suffisant

Il existe toujours un écart important entre les différentes régions du pays quant à ce qu’un budget d’un million de dollars permet d’acheter. Les acheteurs situés dans certains des grands centres urbains du Canada doivent souvent faire plus de concessions quant au type de résidence qu’ils peuvent s’offrir, même avec un budget à sept chiffres, par rapport à ceux qui acquièrent une propriété dans des localités plus petites et plus abordables.

Selon un récent sondage mené par Léger[2] pour le compte de Royal LePage, les deux tiers des Canadiens (64 %) estiment qu’un million de dollars sur le marché immobilier actuel est un budget raisonnable pour s’offrir une propriété qui répond aux besoins de leur ménage. Cela comprend 22 % qui déclarent qu’un million de dollars est suffisant et 41 % qui affirment qu’il est plus que suffisant pour s’offrir une résidence qui répond aux besoins de leur ménage dans leur ville ou leur région actuelle. Entre-temps, 22 % des personnes interrogées estiment que ce montant n’est pas suffisant.

Les Canadiens résidant dans les provinces les plus chères du pays sont beaucoup moins susceptibles de penser qu’un budget d’un million de dollars est suffisant pour l’achat d’une résidence dans leur marché respectif. Notamment, 45 % des Canadiens de la Colombie-Britannique et 31 % des Ontariens affirment qu’un budget d’un million de dollars n’est pas suffisant pour s’offrir une propriété répondant aux besoins de leur ménage dans leur ville actuelle, ce qui est beaucoup plus élevé que les habitants de l’Alberta (12 %) et du Québec (8 %).

« L’emploi a toujours été l’une des principales raisons incitant les Canadiens à s’installer dans des régions situées à l’extérieur des grandes villes. Aujourd’hui, alors que l’abordabilité des logements reste au cœur des préoccupations de plusieurs personnes, nous voyons des familles s’installer dans de nouvelles régions dans le but précis de trouver une propriété qui correspond à leur budget, l’emploi passant au second rang des priorités », indique Mme Yolevski. « Grâce au télétravail, plusieurs personnes ont une plus grande flexibilité, ce qui leur permet de faire ce choix. Nous avons vu ce phénomène se manifester au plus fort de la pandémie, lorsque l’adoption massive du télétravail a permis aux Canadiens de migrer à travers le pays. »

Parmi les trois provinces les plus populeuses du Canada, les résidents du Québec sont les plus susceptibles de convenir qu’un million de dollars est une somme suffisante pour acheter une propriété. Cinquante-neuf pour cent des répondants du Québec affirment qu’un budget d’un million de dollars sur le marché immobilier actuel est plus que suffisant pour s’offrir une résidence qui répond aux besoins de leur ménage dans leur ville ou leur région actuelle, et un autre 21 % déclarent que ce budget est adéquat. À titre de comparaison, les répondants de l’Ontario et de la Colombie-Britannique sont respectivement 30 % et 18 % à déclarer qu’un budget d’un million de dollars sur le marché immobilier actuel est plus que suffisant pour s’offrir une résidence répondant aux besoins de leur ménage dans leur ville ou leur région actuelle, et 24 % et 25 % respectivement à affirmer qu’il est adéquat.

« On s’attend à ce que de nombreux acheteurs sortent des sentiers battus cette année, lorsque les taux d’intérêt commenceront à baisser. Cette activité accrue exercera sans aucun doute une pression à la hausse sur les prix de l’immobilier, perpétuant les problèmes d’accessibilité même si les coûts de possession mensuels sont réduits », a ajouté M. Yolevski. « Sans une augmentation significative de l’offre, en particulier dans des villes comme Toronto et Vancouver, la norme pour une propriété d’un million de dollars continuera à s’éloigner des grandes maisons. »

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars:  rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Pour voir des inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes 

SOMMAIRES RÉGIONAUX 

Région du Grand Toronto

La résidence moyenne dans la région du Grand Toronto évaluée, en décembre 2023, entre 950 000 $ et 1 050 000 $ comptait 3,0 chambres à coucher, 2,3 salles de bain et 1 459 pieds carrés de superficie habitable, soit 301 pieds carrés de moins que la moyenne nationale. À titre de comparaison, à la même période, la résidence moyenne de la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ comptait 3,8 chambres à coucher, 3,1 salles de bain et 2 692 pieds carrés d’espace habitable, soit 191 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Dans la ville de Toronto, un million de dollars est le prix d’entrée pour la plupart des types de propriétés. Un tel budget permet d’acquérir un condo ou une maison en copropriété de deux chambres à coucher. Si votre budget se rapproche des deux millions de dollars, vous pourrez alors accéder à des propriétés plus grandes et plus modernes dans des quartiers recherchés du centre-ville. Toutefois, les personnes qui cherchent une maison dans les banlieues de la région du Grand Toronto peuvent trouver des propriétés beaucoup plus grandes dans cette fourchette de prix », souligne Shawn Zigelstein, courtier immobilier et chef d’équipe, Royal LePage Your Community. « Ceux qui recherchent une propriété dans le segment du million de dollars sont principalement des acheteurs d’une première maison, des nouveaux arrivants et des jeunes familles souhaitant passer de la location à la propriété. »

M. Zigelstein remarque que dans la région du Grand Toronto, le nombre de maisons vendues à plus d’un million de dollars a augmenté de façon spectaculaire au cours des six dernières années, en particulier au plus fort du boom immobilier de la pandémie. Alors que le prix des propriétés continue d’augmenter, le segment inférieur du marché immobilier de Toronto fait face à une demande accrue et à une pression à la hausse sur les prix. Les acheteurs qui n’ont pas les moyens de verser la mise de fonds minimum de 20 % exigée pour l’acquisition d’une propriété d’un million de dollars chercheront des options de logement plus abordables en périphérie du Grand Toronto.

La résidence moyenne dans la ville de Toronto évaluée, en décembre 2023, entre 950 000 $ et 1 050 000 $ comptait 2,8 chambres à coucher, 1,9 salles de bain et 1 218 pieds carrés d’espace habitable, soit 241 pieds carrés de moins que la résidence moyenne dans le Grand Toronto et 542 pieds carrés de moins que la moyenne nationale. À titre de comparaison, à la même période, la résidence moyenne dans la ville évaluée entre 1 950 000 et 2 050 000 dollars comptait 3,5 chambres à coucher, 2,7 salles de bain et 2 075 pieds carrés de superficie habitable, soit 717 carrés de moins que la résidence moyenne dans le Grand Toronto et 526 pieds carrés de moins que la moyenne nationale.

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: 3633-5, avenue Mabelle, Toronto, Ontario
Prix affiché: 998 000 $
Superficie habitable: 1 013 pieds carrés
Pièces: 2 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtiers inscripteur: Andrew Czuchnicki et Michael Phinney,Royal LePage Real Estate Services Phinney Real Estate, Agence immobilière

Adresse: 118 Rolling Hills Lane, Caledon, Ontario
Prix affiché: 999 900 $
Superficie habitable: 1 826 pieds carrés
Pièces: 2 chambres à coucher, 3 salles de bain
Courtier inscripteur: Kelly Blaine, Royal LePage Realty Plus, Agence immobilière

Adresse: PH 1106-400, rue Wellington O., Toronto, Ontario
Prix affiché: 1 999 000 $
Superficie: 1 531 pieds carrés
Pièces: 3+1 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Dragan Draganjac, Royal LePage Signature Realty, Agence immobilière

Pour voir des inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes 

Région du Grand Montréal 

En décembre 2023, la résidence moyenne dans la région du Grand Montréal évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ comptait 3,8 chambres à coucher, 2,4 salles de bain et 2 226 pieds carrés de superficie habitable, soit 466 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. Au cours de la même période, une propriété située dans la région du Grand Montréal entre 1 950 000 et 2 050 000 $ offrait en moyenne 4,0 chambres à coucher, 2,9 salles de bains et 2 940 pieds carrés de superficie habitable, soit 439 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Depuis 2020, période qui coïncide avec le début de la pandémie et la ruée vers les propriétés, le type de demeure que l’on peut s’offrir avec un budget d’environ un million de dollars a grandement changé », affirme Carolyn Forget, courtier immobilier résidentiel et commercial, Équipe Forget Doyle, Royal LePage Urbain. « À l’heure actuelle, ce budget sur l’Île de Montréal permet de trouver le plus souvent une propriété unifamiliale de bonne taille, mais pas nécessairement entièrement rénovée, dans les quartiers plus éloignés du centre. Le même budget à l’extérieur de l’Île offre dans bien des cas une offre variée de propriétés plus haut de gamme et au goût du jour, avec piscine, espaces extérieurs et garage sur la Rive-Sud ou la Rive-Nord de Montréal. »

Mme Forget note que la demande pour des propriétés dans un budget avoisinant le million de dollars a faibli au cours de la dernière année, dû aux coûts de financement qui se sont accrus en marge des multiples hausses de taux d’intérêt.

« La hausse des taux d’intérêt a eu pour effet de diminuer le pouvoir d’achat des familles », note-t-elle. Comme les acheteurs dans cette catégorie de propriétés sont nombreux à se prévaloir d’un financement, il est à prévoir que la baisse des taux d’intérêt attendue plus tard cette année stimulera la demande de nouveau. »

En décembre 2023, une résidence moyenne dans la ville de Montréal évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ comptait 4,0 chambres à coucher, 2,4 salles de bain et 2 093 pieds carrés de surface habitable, soit 133 pieds carrés de moins par rapport à la taille moyenne des propriétés dans le Grand Montréal, mais 333 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. Au cours de la même période, une propriété située à Montréal entre 1 950 000 et 2 050 000 $ offrait en moyenne 4,0 chambres à coucher, 2,8 salles de bains et 2 718 pieds carrés de superficie habitable, soit 217 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

Selon la courtière, la clientèle dans ce segment du marché est principalement composée de familles cherchant à acheter leur deuxième ou troisième maison, leur permettant d’utiliser l’équité sur leur propriété existante pour emménager dans une propriété plus spacieuse pour répondre à leurs besoins grandissants. Elle ajoute qu’il est de plus en plus fréquent de voir de jeunes professionnels acheter des propriétés dans la gamme de prix d’un million de dollars, qu’elle attribue à un niveau de scolarité de plus en plus élevé.

Mme Forget est d’avis que le marché immobilier du printemps sera vigoureux dans la région du Grand Montréal, mais que les prix demeureront relativement stables, mentionnant que les offres multiples et les ventes au-dessus du prix demandé sont moins fréquentes au-dessus du million de dollars.

« Au cours des mois à venir, l’élément le plus difficile à prévoir sera l’effet de la baisse des taux d’intérêt sur la demande immobilière, particulièrement pour le marché des résidences entre un et deux millions de dollars », indique Mme Forget. « Quoi qu’il en soit, le marché immobilier de la ville est de plus en plus attrayant, qu’il s’agisse de sa relative abordabilité comparativement aux autres grandes villes canadiennes, de son pouvoir d’attraction en matière de technologie et d’intelligence artificielle, de la qualité de ses universités et du fait que Montréal fait partie des grandes métropoles les plus sécuritaires. Tous ces atouts, combinés à un environnement hypothécaire plus clément, continueront de stimuler le marché immobilier en 2024. »

Contrairement aux deux autres grands centres urbains du Canada, la région du Grand Montréal se targue d’avoir une taille moyenne de maison supérieure à la moyenne nationale. 

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: 300Z, Allée Glendale, Outremont, Québec
Prix affiché: 990 000 $
Superficie habitable: 1 391 pieds carrés
Pièces: 3 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Manon Héroux, Royal LePage Humania Centre

Adresse: 63, av. Brunet, Pointe-Claire, Québec
Prix affiché: 949 900 $
Pièces: 2+1 chambres à coucher, 2+1 salles de bain
Courtiers inscripteurs: Pearl Kezele (courtier immobilier résidentiel et commercial) et Jason Fitzpatrick (courtier immobilier résidentiel et commercial), Royal LePage Village

Adresse: 1007-1455, rue Sherbrooke O., Montréal, Québec
Prix affiché: 2 199 000 $
Superficie habitable: 2 024 pieds carrés
Pièces: 2 chambres à coucher, 2+1 salles de bain
Courtier inscripteur: Caroline Michaud (courtier immobilier résidentiel), Royal LePage Altitude

Adresse: 723, rue des Chardonnerets, Mont Saint-Hilaire, Québec
Prix affiché: 1 898 000 $
Superficie habitable: N/A
Pièces: 4+2 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Jean-Sébastien Grisé (courtier immobilier résidentiel et commercial), Royal LePage Privilège

Pour voir des inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes

Grand Vancouver

La résidence moyenne dans le Grand Vancouver évaluée, en décembre 2023, entre 950 000 $ et 1 050 000 $ comptait 2,4 chambres à coucher, 2,0 salles de bain et 1 187 pieds carrés de superficie habitable, soit 573 pieds carrés de moins que la moyenne nationale. À titre de comparaison, à la même période, la résidence moyenne dans la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ comptait 3,5 chambres à coucher, 2,8 salles de bain et 1 953 pieds carrés d’espace habitable, soit 548 pieds carrés de moins que la moyenne nationale.

« Si vous cherchez une maison dans le centre-ville de Vancouver, un million de dollars vous permettra d’acheter un condo de deux chambres à coucher ou une petite maison en rangée de style loft. Cependant, lorsque vous élargissez votre recherche vers l’est et la vallée du Fraser, vous pouvez trouver une maison unifamiliale détachée d’entrée de gamme à ce niveau de prix », a déclaré Adil Dinani, courtier immobilier, Royal LePage West Real Estate Services. « Les premiers acheteurs représentent une part importante du bassin d’acheteurs de propriétés avoisinant le million de dollars dans le Grand Vancouver. Avec l’apparition de plusieurs nouveaux développements de tours et de quartiers riches en commodités à l’extérieur du centre-ville, ces acheteurs sont plus à l’aise pour déménager si cela signifie qu’ils obtiennent plus de pieds carrés pour leur argent, surtout maintenant que le travail à distance est devenu la norme dans de nombreux secteurs d’activité. »

M. Dinani a fait remarquer qu’une réforme législative en Colombie-Britannique pourrait améliorer l’accessibilité au logement dans le segment du million de dollars. À la fin de 2023, le gouvernement provincial a annoncé un nouveau projet de loi sur le zonage qui permettrait de construire des logements multiples sur des lots actuellement zonés exclusivement pour des résidences unifamiliales, en plus d’autres politiques de logement axées sur le transport en commun. Si ces nouveaux plans se concrétisent, M. Dinani prévoit que les acheteurs auront davantage d’options dans un avenir très proche.

La maison moyenne dans la ville de Vancouver évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 1,8 chambre à coucher, 1,6 salle de bain et 900 pieds carrés de superficie habitable, soit 287 pieds carrés de moins que la propriété moyenne du Grand Vancouver et 860 pieds carrés de moins que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne de la ville évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 3,1 chambres à coucher, 2,4 salles de bain et 1 427 pieds carrés de surface habitable – soit 526 pieds carrés de moins que la propriété moyenne du Grand Vancouver et 1 074 pieds carrés de moins que la moyenne nationale.

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars:  rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: 404-2688, rue Duke, Vancouver, Colombie-Britannique
Prix affiché: 1 059 900 $
Superficie: 1 400 pieds carrés (incluant l’extérieur)
Pièces: 3 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Adil Dinani, Royal LePage West Real Estate Services

Adresse: 509-1496, chemin Charlotte, North Vancouver, Colombie-Britannique
Prix affiché: 989 888 $
Superficie habitable: 1 058 pieds carrés
Pièces: 2 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Jesse Williamson, Royal LePage Sussex

Pour voir des inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes

Ottawa 

La maison moyenne à Ottawa évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,6 chambres à coucher, 2,7 salles de bain et 2 303 pieds carrés d’espace habitable, soit 543 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne de la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 4,1 chambres à coucher, 3,6 salles de bain et 3 381 pieds carrés de superficie habitable, soit 880 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« À Ottawa, un million de dollars, c’est beaucoup, tant au centre-ville qu’à l’extérieur. Dans le noyau urbain, cette fourchette de prix permet d’acheter une petite maison détachée, une unité en rangée ou plusieurs options de copropriétés à distance de marche des quartiers d’Ottawa, riches en commodités et aux allures de village. Dans la banlieue, le même montant suffit pour une plus grande maison détachée sur un terrain mature », a déclaré Rob Marland, dirigeant d’agence, Royal LePage Performance Marland Realty. « Il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup pour trouver une maison de grande qualité à Ottawa. Mais ceux qui disposent d’un budget plus important – entre 1,5 million et 2 millions de dollars – peuvent étendre leur recherche aux propriétés de luxe situées le long du canal Rideau et dans les quartiers recherchés d’Ottawa. »

M. Marland fait remarquer qu’à Ottawa, les acheteurs d’une première maison constituent une grande partie du bassin d’acheteurs disposant d’un budget d’un million de dollars et que plusieurs d’entre eux viennent à Ottawa pour son mode de vie familial, ses espaces verts et ses possibilités d’emploi. La stabilité de l’économie de la ville, soutenue par de bons emplois dans les secteurs de la santé, de la technologie et du gouvernement, continuera d’attirer les Canadiens et les nouveaux arrivants. 

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: PH 807-320, rue McLeod, Ottawa, Ontario
Prix affiché: 1 000 000 $
Superficie habitable: 1 540 pieds carrés
Pièces: 2 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Nick Fundytus, Royal LePage Performance Realty, Agence immobilière

Adresse :  5422 Wadell Court, Ottawa, Ontario
Prix affiché : 1 998 000 $
Pièces : 3+1 chambres à coucher, 4 salles de bain
Courtier inscripteur : Jillian Jarvis, Royal LePage Team Realty, Agence immobilière

Pour voir d’autres inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes

Québec

La maison moyenne à Québec évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,8 chambres à coucher, 2,5 salles de bain et 2 516 pieds carrés de superficie habitable, soit 756 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne de la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 4,3 chambres à coucher, 2,9 salles de bain et 3 835 pieds carrés d’espace habitable, soit 1 334 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Bien que l’immobilier à Québec ait expérimenté un bon rattrapage par rapport aux autres marchés de la province et du pays durant le boom des années de la pandémie, on peut encore qualifier les propriétés évaluées à un million de dollars de bien immobilier de luxe dans la région de Québec », affirme Stéphane Tremblay, courtier immobilier résidentiel et commercial de l’Équipe Tremblay Fleury chez Royal LePage Blanc & Noir à Québec. « Même si la valeur médiane des propriétés est beaucoup plus élevée qu’il y a quatre ou cinq ans, il reste que la part des maisons valant plus d’un million de dollars est bien moins importante que dans d’autres villes comme Montréal. Dans les quartiers les plus prisés, un million de dollars nous permet encore d’acquérir une maison de 3 ou 4 chambres à coucher, bien qu’elle risque de nécessiter des rénovations. En banlieue de Québec, on pourra trouver pour un budget similaire une maison plus spacieuse et clé en main de 4 ou 5 chambres à coucher avec un grand terrain, une piscine, un garage et de nombreuses autres commodités. Si les gens cherchent une maison en ville, ils prioriseront davantage le quartier que la superficie. Mais en général dans ces prix-là tous les critères sont pris en compte. »

M. Tremblay constate que le marché immobilier de Québec a repris de la vigueur au cours des dernières semaines, avec un regain des ventes et des prix qui demeurent stables. À son avis, le manque important d’inventaire continue de favoriser les vendeurs, et tout indique que cette situation est appelée à perdurer en 2024, d’autant plus que de nombreux économistes s’attendent à ce que les taux d’intérêt diminuent en cours d’année.

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: 20, rue des Grisons, Québec (La Cité-Limoilou), Québec
Prix affiché: 1 139 000 $
Superficie habitable: 1 466 pieds carrés
Pièces: 2+2 chambres à coucher, 2+1 salles de bain
Courtier inscripteur: Louis Belzile (courtier immobilier résidentiel et commercial), Royal LePage Blanc & Noir

Pour voir d’autres inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes

Calgary 

La maison moyenne à Calgary évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,1 chambres à coucher, 2,8 salles de bain et 2 179 pieds carrés de superficie habitable, soit 419 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne dans la ville évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 3,2 chambres à coucher, 3,4 salles de bain et 3 176 pieds carrés d’espace habitable, soit 803 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Sur le marché actuel, une propriété d’un million de dollars n’est plus synonyme de luxe comme c’était le cas auparavant. Avec l’escalade rapide des prix au cours des dernières années, le seuil des sept chiffres englobe aujourd’hui un éventail plus large de maisons. Cette évolution est principalement due à l’afflux d’acheteurs de l’extérieur de la province et à la diminution des stocks depuis le début de la pandémie. Les résidents locaux peuvent avoir l’impression de payer plus cher pour moins d’espace, tandis que les nouveaux arrivants des régions plus chères considèrent qu’il s’agit d’une aubaine », a déclaré Doug Cabral, courtier immobilier, Royal LePage Benchmark. « La majorité des propriétés d’un million de dollars à Calgary sont des maisons unifamiliales détachées, principalement situées dans les quartiers du centre, du sud-ouest et du nord-ouest de la ville, ainsi que dans les communautés lacustres de la banlieue de Calgary. Lorsque les prix atteignent les 2 millions de dollars, les propriétés et les terrains ont tendance à être plus grands, plus récents et plus opulents. »

M. Cabral ajoute que les propriétaires actuels cherchant une propriété plus grande ou plus luxueuse représentent la majorité de l’activité dans le segment des propriétés d’un million de dollars à Calgary, ainsi que les personnes qui achètent des maisons pour leurs enfants adultes. Selon M. Cabral, comme la demande continue de dépasser l’offre, les propriétés inscrites à un million de dollars ou plus deviendront monnaie courante.

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: 27 Cranbrook Common SE, Calgary, Alberta
Prix affiché: 999 900 $
Superficie habitable: 1 470 pieds carrés
Pièces: 1+2 chambres à coucher, 3 salles de bain
Courtiers inscripteurs: Jenna Drummond et Alexandra Hripko, Royal LePage Benchmark

Adresse: 6 Pinehurst Drive, Rural Foothills County, Alberta
Prix affiché: 1 995 000 $
Superficie habitable: 4 134 pieds carrés
Pièces: 4+1 chambres à coucher, 5 salles de bain
Courtier inscripteur: Ted Crawford, Royal LePage Solutions

Pour voir d’autres inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes 

Edmonton 

La maison moyenne à Edmonton évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,3 chambres à coucher, 2,9 salles de bain et 2 675 pieds carrés d’espace habitable, soit 915 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne de la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 3,8 chambres à coucher, 3,7 salles de bain et 3 828 pieds carrés d’espace habitable, soit 1 327 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Contrairement à d’autres grandes villes du Canada, une maison d’un million de dollars à Edmonton n’est pas considérée comme une propriété d’entrée de gamme, il s’agit plutôt d’une propriété haut de gamme. Pour ce prix, les acheteurs peuvent s’offrir une maison spacieuse sur un grand terrain dans un quartier recherché. Les propriétaires actuels recherchant une maison plus grande parce que leur famille s’agrandit ou parce qu’ils ne peuvent pas agrandir la leur par des rénovations sont généralement ceux qui achètent une propriété dans cette fourchette de prix », indique Ed Lastiwka, dirigeant d’agence associé, Royal LePage Noralta Real Estate. « Si une propriété d’un million de dollars est un achat plus luxueux à Edmonton, les taux d’intérêt nuisent tout de même aux acheteurs du segment haut de gamme du marché. Les normes d’admissibilité aux prêts hypothécaires plus strictes compliquent l’obtention d’un financement par les acheteurs. Par conséquent, ils se tournent vers les secteurs les plus abordables du marché, de sorte que les propriétés de plus d’un million de dollars restent plus longtemps sur le marché ou sont réinscrites à un prix inférieur. »

M. Lastiwka ajoute que le marché des propriétés à un million de dollars de la ville continuera à s’améliorer, puisque les éventuelles réductions des taux d’intérêt devraient stimuler la confiance des consommateurs.

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse : 2318 Warry Co SW, Edmonton, Alberta
Prix affiché : 1 088 800 $
Superficie habitable : 3 613 pieds carrés
Pièces : 4 bedrooms, 4 bathrooms
Courtiers inscripteurs : Mani Bagga et Shivani Bagga, Royal LePage Magna

Adresse: 15412 96 AV NW, Edmonton, Alberta
Prix affiché: 1 995 000 $
Superficie habitable: 4 652 pieds carrés (structure entière)
Pièces: 12 chambres à coucher, 12 salles de bain, 4 salles d’eau (structure entière)
Courtiers inscripteurs: Ray Elwenni et Moe Charara, Royal LePage ArTeam Realty

Pour voir d’autres inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien:  rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes 

Halifax

La maison moyenne à Halifax évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,7 chambres à coucher, 2,8 salles de bain et 2 543 pieds carrés d’espace habitable, soit 783 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne de la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 4,4 chambres à coucher, 3,8 salles de bain et 3 945 pieds carrés d’espace habitable, soit 1 444 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Une propriété d’un million de dollars à Halifax est généralement l’achat d’un propriétaire expérimenté ou d’une personne qui cherche à déménager d’une première maison. Les acheteurs qui viennent s’installer sur la côte est après avoir quitté des villes plus chères font aussi partie de ceux qui recherchent des propriétés dans cette fourchette de prix. Avec un tel budget, les acheteurs privilégient généralement le charme et l’emplacement d’une propriété, et ont tendance à cibler la péninsule très prisée d’Halifax », indique Tanya Colbo, courtier immobilier, Royal LePage Atlantic. « Au cours des dernières années, une maison d’un million de dollars à Halifax a cessé d’être une propriété de luxe pour devenir un achat pour ceux qui souhaitent avoir plus d’espace ou de commodités. Cette évolution a commencé en 2021, lorsque le marché a atteint son sommet, avec une forte activité alimentée par des acheteurs de l’extérieur de la province qui ont pu vendre leur maison existante pour un montant bien supérieur à celui dont ils avaient besoin pour acheter une propriété encore plus grande au Canada atlantique ».

Mme Colbo note que malgré la stabilisation de l’appréciation du prix des propriétés au cours de la dernière année, les hausses de prix enregistrées pendant le boom immobilier de la pandémie n’ont pas été annulées. 

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars:  rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: PUN28 11 Puncheon Way, Bedford, Nouvelle-Écosse
Prix affiché: 964 900 $
Superficie habitable: 3 241 pieds carrés
Pièces: 5 chambres à coucher, 4 salles de bain
Courtier inscripteur: Krista Jensen, Royal LePage Atlantic – NS

Adresse: 1779, rue Pryor, Halifax, Nouvelle-Écosse
Prix affiché: 1 799 000 $
Superficie habitable: 3 669 pieds carrés
Pièces: 4 chambres à coucher, 3 salles de bain
Courtiers inscripteurs: Pete Clive et Bhreagh Long, Royal LePage Atlantic – NS

Pour voir d’autres inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes

Winnipeg

La maison moyenne à Winnipeg évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,2 chambres à coucher, 3,0 salles de bain et 2 558 pieds carrés de surface habitable, soit 783 pieds carrés de plus que la moyenne nationale. En comparaison, la maison moyenne de la région évaluée entre 1 950 000 $ et 2 050 000 $ au cours de la même période comptait 4,4 chambres à coucher, 3,8 salles de bain et 3 994 pieds carrés d’espace habitable, soit 1 444 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Les propriétés d’un million de dollars ne représentent qu’une petite partie de l’ensemble du marché. À ce prix, on peut trouver des maisons rénovées ou construites sur mesure dans les quartiers les plus recherchés de la ville, comme Tuxedo, dans la banlieue sud-ouest de Winnipeg. Les professionnels à revenu élevé qui recherchent des propriétés dans cette fourchette de prix ont tendance à privilégier l’emplacement et les finis luxueux », déclare Chris Pennycook, courtier immobilier, Royal LePage Dynamic Real Estate. « Bien que le segment des maisons à un million de dollars soit limité à Winnipeg, il s’est considérablement développé au cours des cinq dernières années. À mesure que les coûts de construction augmentent et que les terrains destinés à des constructions résidentielles deviennent plus difficiles à trouver, le choix de propriétés à un million de dollars continuera de croître, puisque ces conditions poussent les prix à la hausse. »

M. Pennycook fait remarquer que comme plusieurs autres marchés canadiens, les taux d’intérêt ont également eu un impact sur le segment des propriétés à un million de dollars à Winnipeg, l’augmentation des coûts hypothécaires ayant forcé les acheteurs à revoir leurs attentes à la baisse compte tenu des seuils d’admissibilité plus stricts qui rendent l’obtention d’un prêt plus difficile. 

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

Adresse: 802-141, croissant Wellington, Winnipeg, Manitoba
Prix affiché: 999 900 $
Superficie habitable: 2 130 pieds carrés
Pièces: 2 chambres à coucher, 2 salles de bain
Courtier inscripteur: Adam Virgilio, Royal LePage Prime Real Estate

Adresse: 60 Curry Drive, Winnipeg, Manitoba
Prix affiché: 2 089 900 $
Superficie habitable: 2 512 pieds carrés
Pièces: 5 chambres à coucher, 5 salles de bain
Courtier inscripteur: Phil Amero, Royal LePage Prime Real Estate  

Pour voir d’autres inscriptions de propriétés à travers le Canada, cliquez sur ce lien: rlp.ca/proprietes-un-million-de-dollars-2024-proprietes

Regina

La maison moyenne à Regina évaluée entre 950 000 $ et 1 050 000 $ en décembre 2023 comptait 3,0 chambres à coucher, 2,9 salles de bain et 2 604 pieds carrés de superficie habitable, soit 844 pieds carrés de plus que la moyenne nationale.

« Un budget d’un million de dollars vous place carrément sur le marché du luxe de Regina. Les professionnels à revenu élevé, tels que les avocats, les médecins et les propriétaires d’entreprise, sont généralement ceux qui recherchent des propriétés dans cette fourchette de prix, et plusieurs d’entre eux souhaitent profiter de toutes les commodités, y compris des sous-sols aménagés, des caractéristiques personnalisées et plusieurs chambres et salles de bain », mentionne Shaheen Zareh, courtier immobilier, Royal LePage Next Level. « Par le passé, les propriétés d’un million de dollars étaient rares à Regina, seulement une douzaine de ventes étant conclues par année dans cette fourchette de prix. Aujourd’hui, un plus grand nombre de propriétés changent de mains à ce prix, ce qui facilite la recherche de propriétés comparables. Cela s’explique en partie par le nombre croissant de quartiers haut de gamme qui ont été aménagés ces dernières années. »

M. Zareh ajoute que la hausse des taux d’intérêt a réduit le montant que les clients millionnaires peuvent emprunter pour un prêt hypothécaire, ce qui oblige les acheteurs à verser des mises de fonds plus importantes dans l’espoir d’améliorer leur capacité d’emprunt. Comme des milliers de Canadiens s’apprêtent à renouveler leur prêt hypothécaire à faible taux d’intérêt, M. Zareh prévoit que davantage de propriétés à un million de dollars seront mises sur le marché, certains vendeurs cherchant à réduire leurs dépenses mensuelles et à s’installer dans une propriété plus rentable.

Rapport 2024 de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars: rlp.ca/tableau_proprietes-un-million-de-dollars-2024

À propos de ce rapport

Le rapport de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars comprend des informations sur tous les types de propriétés à l’échelle nationale et dans les plus grands marchés immobiliers du pays. Il est fondé sur des données d’évaluation de propriétés en date de décembre 2023 qui ont été fournies par RPS Solutions pour propriétés résidentielles, la source de confiance de données et d’analyses sur le marché immobilier résidentiel au Canada.

À propos de l’enquête Léger

Royal LePage a chargé Léger de mener un sondage en ligne auprès de 1579 Canadiens âgés de 18 ans ou plus en utilisant Leo, son panel en ligne. Les données ont été recueillies du 26 au 28 janvier 2024. Aucune marge d’erreur n’est associée à un échantillon non probabiliste (c.-à-d. un panel en ligne dans ce cas). Toutefois, à des fins de comparaison, une marge d’erreur de ±2,5 %, 19 fois sur 20, serait associée à un échantillon probabiliste de 1579 répondants.

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux agences immobilières, grâce à son réseau de près de 20 000 professionnels de l’immobilier répartis dans 650 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui, depuis 25 ans, vient en aide aux centres d’hébergement pour femmes et enfants ainsi qu’aux programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Bridgemarq Real Estate Services inc., une entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX : BRE ». Pour en savoir davantage, veuillez consulter www.royallepage.ca.

Contact média:

Yasmine Gholam
North Strategic pour le compte de Royal LePage
yasmine.gholam@northstrategic.com
438-275-5122

 

[1] Le rapport de Royal LePage sur les propriétés à un million de dollars comprend des informations sur tous les types de propriétés à l’échelle nationale et dans les plus grands marchés immobiliers du pays. Il est fondé sur des données d’évaluation de propriétés en date de décembre 2023 qui ont été fournies par RPS Solutions pour propriétés résidentielles, la source de confiance de données et d’analyses sur le marché immobilier résidentiel au Canada.

[2] Royal LePage a chargé Léger de mener un sondage en ligne auprès de 1579 Canadiens âgés de 18 ans ou plus en utilisant Leo, son panel en ligne. Les données ont été recueillies du 26 au 28 janvier 2024. Aucune marge d’erreur n’est associée à un échantillon non probabiliste (c.-à-d. un panel en ligne dans ce cas). Toutefois, à des fins de comparaison, une marge d’erreur de ±2,5 %, 19 fois sur 20, serait associée à un échantillon probabiliste de 1579 répondants.