Button CopyPathCircle CloseCircle Left ArrowArrow Down Icon GreyClosecirclecircleBurger

Les condos dans les régions récréatives d’hiver les plus prisées au Canada affichent des hausses de prix considérables en 2018

  • Le prix médian des appartements en copropriété à Whistler et à Mont-Tremblant affiche des hausses de plus de 20 %.
  • La bonne performance de l’économie québécoise et la forte confiance des consommateurs alimentent les prix à la hausse dans la majorité des marchés étudiés dans la province.
  • Les saines hausses de prix à Collingwood reflètent la demande continue des acheteurs du Golden Horseshoe de l’Ontario.

TORONTO, le 28 novembre 2018 — Selon Royal LePage, la plupart des principaux marchés récréatifs d’hiver ont connu cette année une appréciation solide des prix comparativement à l’année 2017, tandis que les retraités, les investisseurs et les acheteurs à la recherche d’un lieu où s’évader l’hiver continuent de stimuler la demande.

Partout au Canada, les tendances varient par région. À l’ouest du pays, le prix médian d’un appartement en copropriété dans les régions récréatives s’est accru à un rythme plus rapide comparativement aux maisons détachées, tandis que le prix médian de ces dernières a baissé légèrement. Les prix des appartements en copropriété ont connu des hausses particulièrement marquées à Whistler et à Mont-Tremblant (Station), augmentant de 26,5 pour cent et 30,0 pour cent, respectivement. Les appartements en copropriété à Canmore, en Alberta, ont aussi affiché une importante appréciation des prix comparativement à l’année dernière, de même qu’une augmentation des ventes.

Au Québec, la solidité de la performance économique et la confiance des consommateurs ont stimulé la demande en propriétés récréatives d’hiver, tandis que les acheteurs bénéficiant d’un revenu discrétionnaire plus élevé dans la province exercent une pression à la hausse sur le prix des propriétés. À Collingwood en Ontario, le prix médian des propriétés a lui aussi connu une hausse, alors que les résidents de Toronto et des banlieues périphériques du Golden Horseshoe y affluent pour profiter des commodités offertes tout au long de l’année.

« Le Canada regorge des sites hivernaux les plus impressionnants au monde. À travers notre vaste pays se retrouvent des régions récréatives qui offrent des lieux d’aventure, des occasions de créer des souvenirs en famille inestimables et un refuge pour ceux qui cherchent à fuir l’agitation de la vie citadine, » a dit Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage. « On assiste à une augmentation des acheteurs à la recherche d’une propriété récréative quatre saisons, qu’elle soit à quelques kilomètres de la métropole la plus près en voiture ou à quelques heures en avion au-dessus de l’Atlantique. Conséquemment, les prix des propriétés récréatives augmentent. Cela est d’autant plus vrai dans le segment des condominiums en montagne, comme de plus en plus d’investisseurs sont attirés par la liberté et la mobilité sans soucis. »

 

Survol par région 

Alberta

No. MLS® 47647 | 808 Silvertip Heights, Canmore, Alberta, T1W 3K9 | Royal LePage Rocky Mountain Realty | 2 749 500 $ |  Courtiers inscripteurs: Brad Hawker et Drew Betts 

À Canmore, d’où l’on atteint Banff en 20 minutes de route parmi des paysages magnifiques, le prix médian d’une maison détachée a légèrement baissé de 1,1 pour cent par rapport à l’année précédente pour atteindre 918 500 $. En comparaison, le prix des propriétés du segment des appartements en copropriété s’est nettement accru de 9,6 pour cent par rapport à l’année précédente pour atteindre 472 000 $.

« Nous avons observé davantage de ventes pour la frange inférieure du marché », a commenté Brad Hawker, dirigeant-propriétaire de l’agence Royal LePage Rocky Mountain. « Bien que la plupart des acheteurs de Canmore viennent du Canada, nous avons observé une légère augmentation de la demande internationale, venue des États-Unis et de la Chine continentale. »

Hawker a en outre mentionné que puisque le nombre de terrains disponibles à la construction est limité, il se pourrait que les baby-boomers et membres de la génération X continuent de faire l’acquisition de propriétés récréatives dans la région en vue de la retraite. 

 

Colombie-Britannique

Dans la municipalité de Whistler, où se trouvent les monts Whistler et Blackcomb, le prix des propriétés dans les segments des maisons unifamiliales et des appartements en copropriété a considérablement augmenté. Comparativement à la même période l’an dernier, le prix médian d’une maison détachée a connu une augmentation de 14,5 pour cent sur 12 mois pour atteindre 2 400 000 $, tandis que le prix médian d’un appartement en copropriété a augmenté abruptement de de 26,5 pour cent sur 12 mois pour atteindre 610 000 $.

« La demande en propriétés abordables ne s’affaiblit pas, malgré un ralentissement des ventes dans l’ensemble », a expliqué Pat Kelly, président et propriétaire de l’agence Royal LePage Black Tusk. « La taxe imposée aux acheteurs étrangers et celle sur la spéculation foncière ne concernent pas le marché de Whistler, et par conséquent, l’intérêt des acheteurs internationaux n’a pas diminué. Ceci dit, les propriétés récréatives dans la région sont principalement achetées et vendues par des habitants de la province, tandis que les acheteurs étrangers ne représentent qu’une part infime des ventes dans la ville. En 2019, selon nos prévisions, l’appréciation du prix devrait se poursuivre, bien qu’à un rythme moins soutenu que lors des années précédentes. »

Il a ajouté que la croissance du secteur du tourisme au cours des cinq dernières années a stimulé l’augmentation de la demande en appartements en copropriété, dans la mesure où de nombreux acheteurs cherchent des propriétés locatives à revenus à court terme.

Entre temps, à Invermere, les ventes sont restées relativement stables, car le prix médian d’une maison détachée a baissé sur 12 mois pour atteindre 401 250 $, ce qui permet d’accroître l’accession à la propriété dans la région.

« Les propriétés récréatives de Invermere restent accessibles, si bien que nous observons une augmentation des ventes des propriétés plus abordables, ce qui joue sur la valeur médiane des maisons », a réagi Barry Benson, dirigeant-propriétaire de l’agence Royal LePage Rockies West. « Étant donné la proximité de notre marché avec Calgary, les gains économiques de l’autre côté de notre frontière provinciale stimuleront probablement la confiance des consommateurs parmi les acheteurs potentiels, et contribueront à la hausse des ventes à l’approche de 2019. »

Benson a en outre expliqué que les feux incontrôlés qui ont ravagé la Colombie-Britannique ont par ailleurs eu une incidence sur les ventes pendant les mois d’été. En 2019, Invermere devrait connaître le même regain d’activité positif.

No. MLS® 2424233 | 116 River Bend Lane, Kimberley, C.-B., V1A 0A6 | 399 000 $ | Royal LePage East Kootenay Realty | Courtier inscripteur: Tara Sykes

Les maisons détachées de Kimberley ont enregistré la plus importante hausse du prix médian du fait que la demande dépassait de loin l’offre. Les acheteurs potentiels devaient dénicher la perle rare parmi un inventaire de 40 pour cent inférieur au niveau habituel pour la région.

« Même si la demande en maisons détachées à Kimberley est solide compte tenu du fait que les acheteurs restent attirés par le mode de vie qu’offre la région, l’appréciation du prix médian reflète aussi le fait que davantage de maisons dispendieuses sont vendues », a indiqué Darren Close, dirigeant de l’agence Royal LePage East Kootenay Realty. « Les acheteurs qui cherchent une aubaine dans la région devraient porter leur attention sur les appartements en copropriété. Non seulement ils sont proches des pistes de ski, mais la construction excessive des années passées a maintenu l’accessibilité financière de ce type de logements en plus d’offrir une sélection d’excellente qualité. »

Ontario

No. MLS® 160395 | 30 York Street, Collingwood, Ont., L9Y 3Z1 | 719 000 $ | Royal LePage Locations North | Courtiers inscripteurs: LeeAnn Matthews and Chris Keleher

Entre temps, à Collingwood, le prix médian des propriétés n’a pas cessé d’augmenter en 2018. Le prix des maisons détachées a connu une hausse de 6,3 pour cent sur 12 mois pour atteindre 549 900 $. En ce qui concerne le segment des appartements en copropriété, celui-ci a également connu un regain, car leur prix a augmenté de 5,4 pour cent sur 12 mois pour atteindre 407 700 $. Cette hausse montre la demande constante en propriétés récréatives dans la région.

« Les Torontois et tous ceux résidant à l’ouest de la ville, à Cambridge, à Guelph et à Kitchener-Waterloo, représentent la majeure partie des acheteurs à Collingwood. D’ailleurs, les ventes augmentent dans la région grâce à ces acheteurs », a précisé Rick Crouch, dirigeant et directeur de l’agence Royal LePage Locations North. « Les acheteurs de propriétés récréatives optent pour Collingwood pour profiter des commodités offertes tout au long de l’année, notamment l’accès à des stations de ski privées à Blue Mountain, des clubs cyclistes et des sentiers de randonnée. »

Crouch a ajouté par ailleurs que les ventes ont augmenté dans la fourchette de prix comprise entre 300 000 $ et 500 000 $. En 2019, la demande en propriétés récréatives devrait rester constante puisque les baby-boomers achètent ces propriétés afin de les utiliser pendant leur retraite. 

 

Québec

No. MLS® 22545735 | B1-148 Ch. des Légendes, Mont-Tremblant, Québec, J8E 3M9 | Les Immeubles Mont-Tremblant, une division de Royal LePage | 109 000 $ | Courtier inscripteur: Paul Dalbec

Les prix médians dans la majeure partie des Laurentides au Québec ont augmenté comparativement à l’année dernière. Mont-Tremblant, Saint-Sauveur, Morin-Heights et Saint-Faustin/Lac-Carréobservent une demande accrue provenant des membres de la génération X à la recherche d’une escapade saisonnière et pour profiter d’une bouffée d’air frais à quelques kilomètres de Montréal. La demande a été particulièrement importante dans le segment des condominiums cette année, les acheteurs recherchant des résidences exigeant un minimum d’entretien.

Entre les mois de janvier et octobre 2018, le prix médian d’un appartement en copropriété aux pieds du Mont-Tremblant a observé une croissance considérable grimpant de 30,0 pour cent pour atteindre 325 000 $, comparativement à la même période en 2017. Au même moment, le prix d’un condominium dans le village de Mont-Tremblant s’est accru de 8,1 pour cent pour atteindre 186 500 $, tandis que le prix d’une maison détachée a augmenté légèrement de 1,9 pour cent pour atteindre 425 000 $. Plus loin des pentes, les propriétés détachées à St-Jovite ont vu leurs prix demeurer relativement stables, diminuant de 1,3 pour cent d’une année à l’autre pour atteindre 230 000 $, alors que le prix d’un appartement en copropriété a affiché une hausse de 2,2 pour cent durant la même période pour atteindre 199 950 $.

« La proximité des pistes de ski est essentielle pour nombre d’acheteurs. De ce fait, les propriétés situées à flanc de montagne, bien souvent des copropriétés, connaissent une appréciation à un rythme soutenu, en particulier à Mont-Tremblant, où la station de ski fait présentement l’objet de rénovations importantes », a remarqué Paul Dalbec, directeur et courtier immobilier de l’agence Les Immeubles Mont-Tremblant, une division de Royal LePage. « Mont-Tremblant est toujours plus populaire en tant que station de ski de renom, incluant auprès des acheteurs internationaux dont le nombre continue de croître au fil des ans. »

Plus près de Montréal, le prix médian des maisons détachées et des appartements en copropriétés à Saint-Sauveur s’est accru de 18,9 pour cent d’une année à l’autre pour atteindre 305 000 $ et 270 000 $, respectivement. La demande de propriétés dans la couronne nord de Montréal qui s’étend davantage dans les Laurentides et le fait que l’emploi dans la région du Grand Montréal batte des records stimulent ces hausses de prix. Au cours de la même période, la région de Morin-Heights a observé une importante appréciation du prix des maisons détachées de 13,0 pour cent d’une année à l’autre pour atteindre 315 000 $. En revanche, le prix médian des propriétés détachées à Saint-Faustin/Lac-Carré a glissé de 4,9 pour cent pour atteindre 173 500 $.

Bien que les ventes soient au ralenti à l’arrivée de la période des Fêtes, le marché devrait connaître un regain d’activité vers la fin de janvier, selon M. Dalbec.

No. MLS® 27255696 | 848, Ch. Driver, Sutton, Québec | Royal LePage Action Courtier | 649 500 $ | Courtier inscripteur: Sylvie Careau

En Estrie, les régions de Bromont,Orford et Sutton sont toujours une cible principale pour les Montréalais cherchant à acheter une propriété récréative. À Bromont, la demande de copropriétés a poussé les prix à la hausse dans ce segment lesquels ont augmenté de 8,9 pour cent d’une année à l’autre pour atteindre 247 500 $, tandis que le prix d’une maison détachée dans la région est demeuré relativement stable, s’appréciant de 1,4 pour cent pour atteindre 355 000 $. Pendant ce temps, le prix d’un une maison détachée à Orford et Sutton a augmenté de 12,6 pour cent et de 10,1 pour cent pour atteindre 295 000 $ et 345 000 $, respectivement.

« Grâce à leur proximité de l’île de Montréal et de la Rive-Sud et à la proximité de stations de ski et de lacs, l’Estrie maintient son statut de destination prisée pour les acheteurs », a dit Christian Longpré, dirigeant-propriétaire et courtier immobilier de l’agence Royal LePage Au Sommet.

Les propriétés riveraines ou au bord des pistes sont très prisées des acheteurs même si elles coûtent généralement plus cher.

« Nous observons un mouvement en faveur des appartements en copropriété de bonne taille pour les familles, situés au bord des pistes, parfaits pour aller skier à tout moment. Cette proximité permet aux parents de faire la grasse matinée pendant que les enfants vont skier », a ajouté M. Longpré. « Ces types de propriétés clés en main se vendent plus rapidement que par le passé. Plutôt que d’avoir à s’inquiéter des rénovations et de l’entretien de leur propriété récréative, les propriétaires préfèrent passer autant de temps que possible à profiter des activités de plein air. »

Entre temps, de nombreux baby-boomers achètent une résidence secondaire dans l’optique d’emménager à titre permanent dans quelques années, au moment de prendre leur retraite.

 

Résumé des prix des propriétés récréatives par région[1] (.PDF)

 

Liste des experts des marchés immobiliers récréatifs d’hiver de Royal LePage 

Alberta

Canmore

Brad Hawker
Dirigeant d’agence et courtier immobilier
Royal LePage Rocky Mountain Realty
info@CanmoreRealEstate.com | 403.678.7557 

Colombie-Britannique

Invermere

Barry Benson
Dirigeant-propriétaire et courtier immobilier
Royal LePage Rockies West Realty
barry@rockieswest.com | 250.342.5809

Whistler

Patrick Kelly
Président et propriétaire
Royal LePage Black Tusk Realty
btr@royallepage.ca | 604.898.5904

Kimberley

Darren Close
Directeur d’agence
Royal LePage East Kootenay Realty
dclose@ekrealty.com | 250.427.0070 

Ontario

Collingwood

Rick Crouch
Directeur d’agence
Royal LePage Locations North
rickcrouch@propertycollingwood.com | 705.445.5520 

Québec

Baie-Saint-Paul

Jean-François Larocque
Courtier immobilier
Royal LePage Inter-Québec
jfl@royallepage.ca | 418.635.1191

Bromont/Sutton/Orford

Christian Longpré
Dirigeant-propriétaire et courtier immobilier
Royal LePage Au Sommet
christianlongpre@royallepage.ca | 819.345.4509

Cantley

Martin Beaulieu
Courtier immobilier
Royal LePage Vallée de l’Outaouais
martin.beaulieu70@gmail.com | 819.561.0223

Mont-Tremblant/Saint-Sauveur/Saint-Faustin-Lac-Carré/Morin-Heights

Paul Dalbec
Directeur d’agence et courtier immobilier
Mont-Tremblant Real Estate, a division of Royal LePage
pauldalbec@royallepage.ca | 819.425.4008

Stoneham-et-Tewkesbury

Marc Bonenfant
Courtier immobilier
Royal LePage Inter-Québec
marcbonenfant@royallepage.ca | 418.561.3918

 

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux agences immobilières, grâce à son réseau de plus de 18 000 professionnels de l’immobilier répartis dans plus de 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui vient en aide aux centres d’hébergement pour femmes et enfants ainsi qu’à des programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Brookfield Real Estate Services inc., entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX : BRE ».

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez : www.royallepage.ca.

 

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Lambert Guilbault
Kaiser Lachance Communications
lambert.guilbault@kaiserlachance.com

514.677.5978


[1]Prix médians pour 2018 en date du 31 octobre pour 2017 et 2018. Les données ont été compilées par Royal LePage par l’entremise des chambres immobilières locales.